Projet de Renforcement du rôle de conservation du système national des aires protégées du Togo

praft_OKM.jpg

Pays : Togo
Durée : 2012-2017
Partenaires : Togo, PNUD, FEM, UEMOA
Zone d’intervention : Aires protégées Oti-Kéran-Mandouri
Bailleurs : GEF, UEMOA

Le Togo a bénéficié d’un soutien technique et financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), pour élaborer et mettre en œuvre le projet de Renforcement du rôle de conservation du système national des aires protégées du Togo (PRAFT)

Le PNUD, en tant qu’agence d’exécution du FEM, assure la mise en œuvre du projet suivant la modalité d’exécution nationale (NEX). Le ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) du Togo est l’entité nationale de mise en œuvre du projet. L’UEMOA est un partenaire stratégique au projet et apporte un appui financier à travers le PNUD.

Objectifs  

  • Renverser les tendances liées à la dégradation des ressources biologiques du pays ;
  • Rétablir la fonctionnalité du Complexe OKM en se fondant sur l’approche de cogestion ;
  • Créer une connexion entre le complexe OKM et les autres écosystèmes régionaux notamment ceux des parcs nationaux de l’Entente.

Résultats attendus

  • Améliorer le cadre d’action, juridique et institutionnel du domaine d’aires protégées couvrant environ 578 000 ha ;
  • Gérer efficacement le complexe d’aires protégées Oti-Kéran-Mandouri (OKM) (179 000 ha d’aires protégées) pour contrer les menaces que le braconnage, les feux non contrôlés et le pâturage font peser sur la biodiversité

Financement : 4.222.000 USD soit 2 milliard de FCFA dont 250 millions de FCFA de l’UEMOA