Projet WAP

Projet W-Arly-Pendjari

Le Projet WAP visait à renforcer l’efficacité et à catalyser la durabilité du système des aires protégées du W-Arly-Pendjari (WAP).

Logowap.jpg

Trois éléments interdépendants de la durabilité du système

  • Emergence de communautés soutenant une gestion durable des aires protégées autour du complexe WAP ;
  • Gestion efficace des aires protégées inter-liées au niveau national et régional ;
  • Opérationnalisation d’un mécanisme durable de coordination régionale et de financement au sein du système d’aires protégées du WAP.

Le projet travailla de concert avec des initiatives connexes afin de construire les bases politiques, institutionnelles, humaines et physiques nécessaires à une conservation à long terme et à une utilisation durable des écosystèmes dans le complexe WAP et ses zones d’influence.
Des mécanismes de consultation, un dialogue et une coordination intergouvernementale ont été mis en place pour assurer la cohérence entre les diverses politiques de conservation et approches tout en considérant les intérêts légitimes des citoyens des zones riveraines.

Le projet a renforcé le partenariat entre d’une part, les communautés qui dépendent du complexe et d’autre part, le secteur privé, la société civile et les agences gouvernementales responsables des aires protégées. En tant qu’initiative sous-régionale impliquant trois pays, le projet a renforcé spécifiquement la mise en œuvre d’accords internationaux sur la diversité biologique à l’échelle sous-régionale.

Pays : Bénin, Burkina Faso, Niger
Durée : 5 ans, clôturé en 2013
Agence d'Exécution : PNUD
Autre Agence d'Exécution : UNOPS
Financement : 5,15 millions USD et 18 millions USD de cofinancement
Bailleur : FEM

Programme ECOPAS

Ecosystèmes protégés d’Afrique soudano-sahélienne

ECOPAS_Sigle_ECOPAS.jpg

Le programme régional Ecosystèmes protégés d’Afrique soudano-sahélienne (ECOPAS) vise la conservation et l’utilisation rationnelle des aires protégées du W, contigües du Bénin, du Burkina Faso et du Niger, et de leurs zones d’influence.

Objectif global

Inverser les processus de dégradation des ressources naturelles et de préserver la diversité biologique dans le complexe régional des aires protégées au bénéfice des populations.

Objectif spécifique

Promouvoir la conservation et la gestion des ressources naturelles avec le concours des populations et de institutions concernées, à travers un processus régional de coordination des politiques devant aboutir à :

  • une valorisation des ressources naturelles afin de dégager plus de bénéfices de leur exploitation durable ;
  • une mise en place de mécanismes de distribution équitable des bénéfices publics / privés et populations riveraines des aires protégées.

 

Pays : Bénin, Burkina Faso, Niger
Durée : 2001-2008 (clôturé en décembre 2008)
Financement : 24 millions €
Bailleurs : UE, Bénin, Burkina Faso, Niger