Une réserve en cours de requalification

Classé réserve de la biosphère par l’Unesco, le complexe OKM se situe au nord du Togo et couvre une superficie de 179 000 ha. Il est composé de la réserve Oti Mandouri et du Parc national Oti Kéran.

Réserve Oti Mandouri

La réserve de faune d’Oti Mandouri est une réserve savanicole soudanienne avec de larges plaines herbeuses (plaines d’inondation de la rivière Oti) et des zones à acacias qui étaient propices à la faune. Le couvert végétal est composé de savanes arborées et boisées avec des galeries forestières riches en essences forestières de valeur telles qu’Afzelia africana, Diospyros mespiliformis, Khaya senegalensis, Vitellaria paradoxa, Néré (Parkia biglobosa), Combretum sp.

La végétation herbacée est composée d’Andropogon gayanus, Hyparrhenia rufa, Imperata clindrica. La superficie de la réserve est passée de 147 840 ha à l’origine à environ 110 000 ha. Actuellement, un processus de requalification est en cours : il vise à régulariser l’envahissement de certaines parties par les populations riveraines. L’aire est en fait quasi-totalement envahie par les populations sédentaires qui y ont installé des villages, écoles et pistes rurales ainsi que par les transhumants, avec pour conséquence une perte continue de ses ressources fauniques.

De plus, certaines populations sont maintenant enclavées à l’intérieur et constituent un goulot d’étranglement pour la réussite du programme de requalification.

La réserve comprenait autrefois le cobe de Buffon, le céphalophe de Grimm (Sylvicapra grimmia), le buffle, le babouin, le patas, le singe vert, le phacochère. L’hippopotame est encore présent dans certaines mares.

 

Contact

M. KAO Tchaan Conservateur de la réserve de faune d’Oti Mandouri
Réserve de Faune de Mandouri, Togo
+228 90 78 78 21/ 99 62 08 50
kaoetino@yahoo.fr

Parc Oti Kéran
OKm.jpg

L’aire protégée d’Oti-Kéran est un parc de savane soudano-guinéenne ; il a été érigé en parc national à partir de la forêt classée dite de Kéran (6 000 ha), par le décret n° 77-117 du 25 avril 1977 et agrandi sur une superficie de 163 640 ha ; la zone a connu une extension entre 1981 et 1982 pour atteindre une superficie de 179 550 ha. Le relief est dans son ensemble constitué d’une vaste plaine, avec une chaine de montagne au sud-est faisant ses limites naturelles. Cette zone est drainée par la rivière Kéran et par le fleuve Oti qui se rejoignent au Koumougou pour créer une vaste étendue de plaines d’inondation.

L’écosystème du Parc National Oti Kéran constitue une zone de transition entre les écosystèmes du Nord et du Sud. Les unités végétales sont dominées par les savanes dégradées sur plateau cuirassé, très pâturées. La présence de savane à Mytragyna inermis et à Andropogon gayanus var. bisquamulatus marque l’influence des eaux de la Kéran en hivernage. Il y a aussi des savanes boisées à dominance Pterocarpus erinaceus. Les végétations les mieux conservées dans le parc sont les galeries forestières sur les rives de la Kéran, relativement denses et dominées par de grands arbres comme Celtis integrifolia, Cola laurifolia, Diospyros mespiliformis, Parinari congensis, Pterocarpus santalinoides, Tamarindus indica. Les forêts claires à Anogeissus leiocarpus rattachées aux galeries faisaient partie des plus belles du Togo. Au total, 536 espèces végétales ont été recensées dans le parc, réparties en 312 genres et 79 familles. L’espèce à la fois la plus fréquente et la plus abondante, c’est-à-dire spatialement mieux répartie, est Crossopteryx febrifuga. Les espèces localement très abondantes sont Combretum nigricans et Combretum micranthum.

Le parc est en cours de requalification du fait de son envahissement partiel au début des années 90 par les populations riveraines (qui y avaient été expulsées dans les années 1970).

Contact

M BALIBAKO M. Baromta, Conservateur du Parc National Oti-Kéran
Parc National Oti-Kéran, Togo
+228 90 73 54 94
bbalibako@yahoo.fr